Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
biotexcom.overblog.com

De jolis bébés, bienvenu dans notre famille!!!!

Voici la première image de la nidification d'un embryon dans l'utérus

Publié le 13 Mars 2017 par BioTexCom in Grossesse

Des biologistes ont réussi à visualiser, chez la souris, le moment décisif de la gestation : celui où l'embryon s'implante dans la paroi de l'utérus.

 

Cette image en trois dimensions montre pour la première fois l'un des moments les plus décisifs de la gestation : celui de l'implantation de l'embryon dans la paroi de l'utérus. Autrement dit le moment où la paroi de l'utérus -ici, en gris, celui d'une souris- se modifie pour constituer le premier « nid » de l'embryon, qui n'est alors qu'un microscopique amas de quelques cellules (cercle rouge).

 

On voit, comme jamais auparavant, l'endomètre se plisser au moment de l'ovulation, formant ainsi de nombreuses petites niches dans lesquelles l'embryon trouvera refuge un ou deux jours après. S'il y parvient, ces plis vont disparaître tout autour de lui, comme pour mieux l'envelopper et l'empêcher de repartir.... mais aussi pour favoriser les échanges avec son environnement.

 

Par ailleurs, on voit les glandes utérines - les cavités en forme d'algues sur cette image - s'allonger et se courber en direction de l'embryon. Ces glandes secrètent des substances libérées directement dans l'utérus. Les chercheurs s'interrogent donc sur le sens de cette inclinaison vers l'embryon. « C'est tout à fait inattendu. Peut-être que des substances destinées à l'embryon passent également à travers la muqueuse », suggère Diana Laird, responsable de ces travaux à l'Université de Californie à San Francisco.

 

Des connaissances cruciales pour les spécialistes de la reproduction humaine

 

Pour Michael Grynberg, chef du Service de Médecine de la Reproduction à l'hôpital de Bondy (93) : « toutes les modifications observées permettent assurément de rendre plus efficaces les échanges entre l'embryon et son environnement. Mieux connaître cette étape est crucial pour tous les spécialistes de la reproduction, car les problèmes d'implantation sont responsables de l'immense majorité des échecs de fécondation in vitro ».

 

http://mereporteuse.info/

 

Source : Science et vie

Commenter cet article