Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
biotexcom.overblog.com

De jolis bébés, bienvenu dans notre famille!!!!

PMA, GPA : les femmes plébiscitent leur autorisation

Publié le 9 Mars 2017 par BioTexCom in GPA

 

À l'occasion de la journée internationale des droits des femmes, RTL Girls et Harris interactive ont interrogé des jeunes femmes et hommes sur leurs espoirs et envies pour le prochain quinquennat.

 

Ce sont des sujets que l'on retrouve dans certains programmes des candidats à la présidentielle 2017. D'autres, au contraire, choisissent de les passer sous silence, arguant que l'opinion publique française n'est pas prête à faire bouger les lignes dans ces domaines : l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) à tout(e)s (en France, elle est interdite pour les couples de même sexe) et l'autorisation de la gestation pour autrui (GPA), interdite en France mais autorisée dans plusieurs pays européens, tels que la Belgique ou les Pays-Bas.

 

 

Un sondage mené par l'institut Harris interactive pour RTL Girls démontre que chez les jeunes Français de 18 à 34 ans, ces questions sont loin d'être mises au placard. Ainsi, 65% des personnes interrogées ont déclaré être favorables à l'autorisation de la GPA et 64% souhaitent voir la PMA autorisée sans condition, et donc accessible aux couples de même sexe.

 

 

Qu'ils soient hommes ou femmes, les interviewés ont répondu sensiblement de la même manière à ce sondage. À l'exception d'une question : si 81% des jeunes femmes approuvent le remboursement par la Sécurité sociale de la PMA, seuls 68% de leurs homologues masculins partagent cet avis. Les sondés sont plus réservés à propos du remboursement de la GPA par la Sécurité sociale. Hommes et femmes y sont favorables à 58%.

 

http://mereporteuse.info/

 

Source : rtl.fr

Commenter cet article

Chantale 24/06/2017 22:03

Ici une superbe enquête sur la maternité de substitution ! https://www.youtube.com/watch?v=PD4HSUGBNhg&t=1311s Très détaillé, plusieurs point de vue, beaucoup d’opinion. Un répportage assez objectif. Et qui ne laisse pas le spécateur indifférant ! Du coup ce sera difficile de rester indifférant au sujet de la gestation pour autrui.
Au fait j’aime qu’à la fin du sujet sur la GPA la narratrice nous met au point de vue positif sur les mère porteuses. Soit elle est complètement altruiste, soit elle devient une gestatrice seulement pour les raisons financiers. Toujours elle fait un geste noble, car quel que soit son motif, elle aide une nouvelle famille à se former. Ce qui est toujours beau.
Je crois qu’on doit laisser exister la GPA, sous plusieurs conditions évidamments. On doit la laisser, parce qu’elle aide à dépasser les circonstances grave de la santé procréatif chez le couple. Souvent c’est le seul facteur à proteger tel couple du divorce. J’aimerai bien que le nombre des familles heureuses monte au plus haut possible. Et qu’il y reste. Aujourd’hui un mariage qui dure toutte la vie est devenu plutot rare. Ça m’attriste.
L’immage de Biotex devient assez sombre lorsqu’on entends les motifs matérialistes chez les mères porteuses. Mais au faute je crois que celles des États Unis ont déjà appris de repondre ce genre des question bien avant. Parce que les USA ont vécu la naissance de la GPA bien avant nous. La société américaine a été bouleversé aussi violement que celle de la France depuis environ dix ans. Les journalistes malicieux, cherchaient à interwier les gestatrices américaines. Qui au début, répondaient tout comme celles de l’Ukraine aujourd’hui.
Mais avec le temps, dans l’enquête suivante, qui sait, elle parleront déjà de l’aide aux couples étrangers. Tout en évitant les questions sur la rénummération. A mon avis se serait une hypocrisie de constater que les mères porteuses ukrainiennes sont moins altruistes que les amméricaines.
Au fait elle ne sont pas très bien payées. Immaginez, neuf mois de grossesse. Jours et nuit. Le travail 24 h chaque jours, sans repos. Et les analyses médicaux, faire la queu d’attente pour chaque procédure... C’est le job d’enfer etre enceinte. Le faire pour un autre couple c’est un très beau geste. Pour moi, meme payé ça reste altruiste. Au contraire ne pas rénnumerer la gestatrice me semble affreux et radin.
Ce modèle de la GPA en Bélgique où la gestatrice doit etre obligatoirement une amie du coupleé. J’aime beaucoup. Mais nous ne sommes pas tous aussi chanceux d’avoir une amie tellement proche. Et qu’elle soit capable de porter l’enfant. Parfois on a vraiment besoin de l’agence qui dispose des femmes désirante porter l’enfant pour quelqu’un d’autre.
Pourtant, le liens entre la mère porteuse, l’enfant et le couple doit etre tissé et mentenu pour toujours. Ce n’est pas normale que ce couple français arrive en ukraine et ne demmande jamais à rancontrer la femme qui va leur porter l’enfant. C’est d’égoutant. Je pense que se ne serait pas un problème de demmander le rdv avec la future mère d’auprès de l’agence. Il faut etre plus éxigeant à sois meme!
Cette femme elle n’est pas un robot! Elle est une personalité. Cette manière dont la cliente française parle de la mère porteuse m’afflige. « ...et encore rancontrer cette dame. Non, je n’en veux pas ». Ah mince mais c’est dégueulace ! Là elle pense vraiment d’acheter l’enfant pour elle. Genre de personne « non grata ». Si elle paye la procréation ce n’est pas encore tout. En acceptant le recours à la GPA on entre dans une rélation avec la femme qui portera le bébé. Elle est la mère biologique de l’enfant. Donc meme sans se voir jamais c’est un liens familliale entre couple. porteuse et l’enfant. Il n’y a pas de personne plus ou moin importante dans cette système.
Je veus bien que cette clinique ukrainienne devient plus éxigeante envers les clients et envers les porteuses aussi. Bien que la famille formée grace à la GPA ne ressemble pas aux autres, n’oublions pas que le couple n’était pas comme les autres aussi. Il faudra donc accepter la différence à chaque niveau. Au niveau du mode de la conception, au niveau de la famille. C’est vrai que la mère porteuse elle aussi fait partie de la famille. Et à mon avis seulement un couple qui s’en rende compte peut recourrir à la GPA. Sinon, je doute de leurs capacité d’élèver une personne autosuffisante.
Quoique, ils ont les chosent à règler ce Biotex, mais au somme ils font un bon travail. Aider les familles, c’est pas mauvais ça. Juste que, une certaine exigéance leur servira. Une belle conversation avec les clients. Un bon entretien avec les futures gestatrices. Et beaucoup de l’humaniter pour les deux rives de la GPA. Comme ça un jour, la GPA pourra devenir une pratique moins critiquée. Plus acceptable. Pas seulement buisnes mais aussi la création de la famille.